il y a la maison étroite de l'architecte Jörg Ebers, recouverte de mosaïque vert olive, avec ses fenêtres placées étrangement sur sa façade.

Eber1

Étrangement car non conventionnellement. En fait c'est l'espace intérieur qui détermine leur emplacement, pas l'aspect extérieur. Intéressant.

Et l'intérieur justement est assez unique avec ses espaces très hauts, son toit-terrasse au dessus de la cuisine, son coin salon-bibliothèque cosy dans le grand séjour.

eber2

eber3 eber5

eber4

et puis surtout cette chambre des enfants, avec les rangements et les lits superposés intégrés, comme dans une station spatiale en orbite

eber6

(lits superposés qui ne sont pas d'ailleurs sans me rappeler ceux que mon père nous avait fabriqués, version savane en vert-jaune-orange, seventies obligent, mais qui avaient aussi ces trouées à la place de la traditionnelle échelle)

via