Ce matin, nous quittons Kyoto pour de nouvelles aventures. Avant de partir, en guise de petit-déjeuner, nous finissons les "mochis", petits gâteaux fourrés de pâte de haricots rouges

P1160045

Et nous partons au nord de Kyoto, voir le village de Kibune, fameux pour son temple et pour ses restaurants servant leurs clients sur des plateformes installées au dessus de la rivière, parfait en été pour déjeuner au frais. Le village s'étend en longueur de long de la seule route très étroite, l'accès en voiture est quasi impossible, nous repartons donc très vite à regret sans avoir profité du lieu, en direction du Lac Biwa, plus grand lac du Japon.

P1160081

P1160093

P1160098

P1160100

Nous faisons une petite pause glace dans un marché couvert de producteurs locaux au milieu de la campagne (ah les voitures cubiques!) et nous achetons une boisson faite à base de plantes rouges inconnues, mais très bonne et sucrée. Les gens sont accueillants et adorables.

P1160119

Nous repartons  et arrivons bientôt au temple Shirahige dont l'originalité réside dans son tori planté au milieu de l'eau. L'endroit est empreint de spiritualité.... jusqu'à ce que des scooters des mers débarquent à vive allure (no comment...).

P1160128

P1160136

P1160143

P1160156

 P1160176

Après une bonne baignade, bienvenue par cette journée toride où le soleil tappe très fort, nous montons dans les montagnes voisines pour découvrir des rizières en terrasses. Les rizières sont courantes au Japon, mais les cultures en terrasses sont assez rares, nous ne voulions pas manquer d'en voir, la paysage est beau et tout est très paisible.

P1160205

P1160214

P1160216

P1160218

P1160221

Puis cap au Nord, vers Mihama, petite bourgade balnéaire sur la Mer du Japon, où il fut bien difficile de trouver un hôtel. Le jour tombe déjà, on se baigne à la lueur du soleil couchant dans une mer limpide et chaude.

P1160240

P1160244

P1160249

Après la baignade, nous allons à une fête populaire autour d'un temple où nous sommes les seuls étrangers. Tout le monde nous regarde, plusieurs rigolent à notre passage, et on nous invite à danser des danses traditionnelles. Un peu gênés, nous ne nous éternisons pas et rentrons nous coucher à l'hôtel dans notre chambre "commune" avec des futons sur des tatamis.

P1160258