Nous nous réveillons dans notre hôtel moderne et sans charme mais idéalement situé sur la plage, le temps est superbe, la journée s'annonce belle. Aujourd'hui, peu de photos et beaucoup de kilomètres... en fait pas tant que ça, mais au Japon avec des limitations de vitesse riquiqui (80 km/h sur autoroute 40 ou 50 km/h ailleurs), tout déplacement en voiture a tendance à paraître interminable.

P1160268

P1160269

Après une dernière baignade, nous longeons la côte de la Mer du Japon, le littoral est très volcanique et des rochers noirs en témoignent tout du long

P1160273

P1160275

P1160280

Cherchant à faire une pause au frais, nous repérons un café d'un autre temps, semblant abandonné, mais offrant une superbe vue sur les rochers de Tojimbo. La propriétaire très âgée ne parle pas un mot d'anglais et notre japonais se limite à des formules protocolaires. On désigne un truc au petit bonheur la chance sur la carte, la dame nous apporte un "melon soda", une mixture qui n'a pas dû être servie depuis les années 60 aux Etats-Unis: une boule de glace plongée dans du soda saveur melon. On en commande 3 autres, pour que chacun puisse déguster ce délicieux breuvage très addictif: on passera le reste du séjour à chercher du soda au melon dans les supérettes.

20160731_141329

Après cette longue pause, il est plus que temps de reprendre la route vers notre prochaine étape, Takayama, une bourgade nichée au coeur des Alpes japonaises (oui, ils ont des Alpes aussi). La route traverse des montagnes boisées, passe sur des ponts et dans des tunnels, c'est long! En fin d'après-midi, nous arrivons dans notre maison, qui est une ancienne maison de marchand, transformée en maison d'hôtes, sauf que les hôtes n'habitent pas sur place. La maison est traditionnelle avec ses cloisons en papier de riz, son sas pour enlever les chaussures, son mini-jardinet, ses tatamis et ses futons.

P1160396

P1160776

P1160777

P1160778

P1160766

Nous passerons 3 nuits dans cette maison, et nous régalerons du petit-déjeuner servi au restaurant voisin.